Deuxième intermède parisien (1958-1960)


Nommé Inspecteur général de la Défense le 19 décembre 1958, poste spécialement créé et rattaché directement au premier ministre, quitte Alger où il est remplacé par Paul Delouvrier à la Délégation Générale et par le général Maurice Challe au Commandement en chef des Forces

Lettre dactylographiée du général de Gaulle au général Salan. 12 décembre 1958

Le 13 mai 1959,  le colonel Trinquier, commandant le 3 RPC, exprime son malaise, un an après le 13 mai 1958 au général Salan dans un courrier


Par décret du 7 février 1959, l’Inspection Générale de la Défense étant supprimée, se retrouve (décret du 5 février 1959) au poste honorifique de gouverneur militaire de Paris 

Est élu président national de l’A.C.U.F. à son congrès de Rennes le 5 juin 1960

Quitte le service actif le 10 juin 1960, après un déjeuner privé avec le général de Gaulle et son épouse le 8 juin, et une cérémonie dans la cour des Invalides le 9 juin

S’installe à Alger avec sa famille le 30 juillet 1960

Convoqué le 11 septembre 1960 à Paris par le ministre de la défense Pierre Messmer, se voit notifier l’interdiction du gouvernement de retourner à Alger

Le 26 octobre 1960, donne une conférence de presse au palais d’Orsay réaffirmant son attachement à l’Algérie française


Période suivante : L'exil, la clandestinité et la prison 1960 / 1968

Retour au sommaire  Biographie

Retour Page d'accueil